Forum du dialogue social. Faire se rejoindre le social et l’économique

Le 1er forum du dialogue social de Seine-Maritime a montré le dynamisme des partenaires sociaux de Normandie. Organisé par la Direccte à l’université de Rouen, cette première édition a été inaugurée et saluée par le DGT, Yves Struillou.

forum du dialogue social rouen

L’amphi principal de l’université de Rouen était plein pour la journée organisée par la Direccte Normandie.

Première du genre, cette journée du 13 décembre 2018 s’est centrée sur les changements législatifs causés par les ordonnances Macron et le bilan de la création de l’Observatoire départemental du dialogue social en Seine-Maritime. Riche en témoignages d’employeurs et de représentants des salariés écoutés avec attention par un amphithéâtre plein, ce forum, organisé en partenariat avec l’Aract, l’ANDRH et l’université de Rouen, a aussi été l’occasion d’annoncer la création du DU Pratiques du dialogue social et des relations collectives de travail.

L’observatoire départemental du dialogue social : observer pour agir

Le directeur général du travail, Yves Struillou, après avoir relevé que le département de Seine-Maritime était le premier à organiser un tel événement, a appuyé sur l’intérêt de l’observatoire départemental d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation (lire l’encadré), installé « là où les choses se passent » et qui répond à un objectif précis : observer pour mieux agir, permettre aux partenaires sociaux locaux de mieux se connaître, analyser ensemble les pratiques et agir en connaissance de cause.

Selon le DGT, un dialogue social de qualité peut s’installer si trois conditions sont réunies : la technicité ou l’organisation ; la formation et la loyauté.

« Il est nécessaire d’enclencher une dynamique sur le dialogue social à partir des constats posés par l’observatoire. Plusieurs conditions doivent être réunies pour pouvoir négocier :

  • la nécessité d’organiser, c’est la mission du service public (la Direccte, la préfecture, etc.) ; d’analyser les accords collectifs et de constater si les entreprises sont en conformité ou pas avec la loi.
  • La formation : pour avoir un dialogue social de qualité, le cadre des négociations collectives doit être connu par les partenaires sociaux. Le code du travail ne doit pas rester virtuel, il est fait pour être appliqué. Les outils de la négociation doivent être compris et maîtrisés.
  • L’attitude est essentielle, c’est-à-dire la loyauté dans les relations sociales. Quand on commence une négociation, mieux vaut commencer par faire l’inventaire des points d’accords et de désaccords, puis entamer les échanges par les points d’accords.

forum dialogue social rouen« La définition de la négociation collective est de faire se rejoindre ce qui est socialement souhaitable avec ce qui est économiquement possible » a rappelé le directeur général du travail Yves Struillou.

 

 

 

 

 

Les observatoires départementaux et le dialogue social en Normandie

Selon le directeur général du travail, 96 observatoires départementaux d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation ont été créés en France, certains départements « résistant » encore. 23 sont présidés par le patronat, 32 par des organisations syndicales, toutes les OS représentatives étant représentées dans les observatoires. Rappelons que ces instances observent le dialogue social et la négociation collective dans les entreprises de moins de 50 salariés. En pratique, l’activité étant faible et non représentative, les observatoires élargissent souvent leur analyse aux entreprises de 50 salariés et plus, révèle la Direccte.

Une première analyse des accords d’entreprise signés depuis 2016 en Seine-Maritime a été posée :
70 % des accords traitent de l’intéressement et de la participation.
Sur l’ensemble des accords traitant de l’intéressement et de la participation, 45 % ont été signés dans des entreprises de 50 salariés et plus ; 35 % signés dans des entreprises de moins de 50 salariés.
358 accords ont été signés dans les entreprises de moins de 50 salariés, sur 1210 entreprises existantes.

Philippine Arnal-Roux