En quoi consiste l’exonération doublée sur les chèques cadeaux ?

A l’issue d’une réunion ce lundi 7 décembre, le Premier ministre a validé le doublement du montant exonéré de charges des chèques cadeaux. Reste à savoir si entreprises et comités sociaux et économiques, les CSE, auront le temps d’ajuster ou d’appliquer ce coup de pouce avant Noël.

 

cheques cadeaux defiscalisation

Photo : Unsplash

Perçus par 12 millions de salariés et d’agents, les chèques cadeaux représentaient un marché de 1,2 milliard d’euros en 2018 (selon l’AFP), dont 70 % de son activité se concentrent sur la fin de l’année (selon LesEchos.fr).

Ainsi, après la décision de prolonger la validité des tickets restaurants jusqu’en septembre 2021, c’est au tour du montant du plafond de défiscalisation des chèques cadeaux distribués par les entreprises d’être augmenté : il passe donc de 171 euros à 342,80 euros, pour être dépensés dans cette période de Noël.

Chèques cadeaux. Une mesure ponctuelle pour Noël 2020

La mesure, proposée par le ministre de l’Économie, Bruno Lemaire et validée par le Premier ministre, Jean Castex est ponctuelle, sans que l’on sache jusqu’à quelle date, et vise à « donner de l’élan à l’économie et à la consommation françaises » comme l’a déclaré le ministre qui n’aurait cependant pas réussi à faire passer son idée d’orienter ce coup de pouce financier, exclusivement vers les commerces de proximité. En effet, la large majorité des chèques cadeaux reçus par les salariés et agents est dépensée dans les établissements de  la grande distribution.

La question désormais est de savoir si cette mesure, à la date où elle est annoncée, restera un vœu pieux ou si elle permettra en effet de procurer une vraie aide aux commerces français. En effet, d’une part, début décembre, la distribution de ces titres est souvent déjà réalisée ; d’autre part, commander des chèques cadeaux et organiser leur répartition demande un certain délai…