Accords de performance collective : quelles conditions pour leur acceptabilité sociale ?

Miroir Social

miroir social dialogue social

Objectifs

Miroir Social organise une matinée de débat autour des accords de performance collective,
le jeudi 24 janvier à Lyon de 8h30 à 10h45, 

au Café Perl, 2 place Francisque Régaud à Lyon

Qu’il passe par la voie du référendum dans les TPE, par une négociation directe avec le CSE dans les PME ou par une négociation majoritaire avec les syndicats dans les plus grandes entreprises, l’accord de performance collective doit rimer avec plus de transparence sur le motif, les objectifs, les moyens pour les atteindre et l’évolution des résultats.

Une capacité à être au plus près du terrain que l’on retrouve dans les accords de GPEC où la mobilité volontaire externe est désormais acceptée juridiquement et socialement, même en dépassant le seuil fatidique des 9 départs. De l’intérêt de conjuguer les accords de performance collective avec une GPEC anticipatrice pour accompagner les changements et poser les enjeux à court et moyen terme.

Avec la participation de :

  • Joseph Tayefeh, secrétaire général de Plastalliance
  • Pierrick Aillard, secrétaire général de l’union régional CFDT Rhône-Alpes
  • Gilles Amiet, directeur associé d’Oasys Consultants
  • Eladia Delgado, avocate associée du cabinet Delgado & Meyer
  • Guillaume Bossy, avocat associé de CMS Francis Lefebvre Lyon
  • Gilles Veron, consultant à Syndex Lyon

 

Inscription sur Google form

Le plus

Gratuit sur inscription
Autres formations Négociation en entreprise, gestion de conflits

Vous avez suivi cette formation ? Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  

Dernière actualisation : 12 décembre 2018 à 10 h 56 min

Organismes : créez et modifiez vos propres fiches