Formation commune dirigeants-salariés pour la mise en place de projets

Acor santé sécurité et QVT

Acor organisme de formation en santé et qualité de vie au travail

Objectifs

Un projet d’entreprise ou une négociation sont à venir dans votre entreprise ? C’est le moment de faire appel à l’équipe d’ACOR pour organiser une formation commune dirigeants-salariés pour préparer ce chantier et faire en sorte que l’état des relations sociales dans votre entreprise soient idéales pour aborder ce prochain événement.

Organisée sur deux ou trois jours, en discontinu pour vous permettre, entre chaque session, de faire le point, de mettre en œuvre des process ou de mûrir une réflexion, la formation commune au dialogue social vise à créer les conditions d’un échange constructif et d’une meilleure compréhension de chacune des deux parties prenantes au dialogue social.

 

Une formation commune pour mobiliser ensemble employeur-salariés

Au cours de cette session, l’objectif est que l’ensemble des participants parviennent à :

  • S’approprier les enjeux qui ont un impact sur la relation de travail et sur son cadre négocié ;
  • Partager les facteurs clés d’une relation propice au développement d’un dialogue social de qualité ;
  • Identifier les facteurs déterminant d’une dynamique de négociation ;
  • Comprendre les éléments déterminants du cadre juridique propice à une sécurisation des accords

 

Face aux différents enjeux économiques, sociaux et environnementaux auxquels est aujourd’hui confronté le monde du travail, une grande partie des attentes de l’entreprise et des salariés passe par le dialogue social. Ce dialogue passe par de l’information, la concertation, la consultation des représentants des salariés et une phase de négociation.

 

Un cadre légal pour un concept de formation innovant

La formation commune dirigeants salariés, s’inscrit dans la loi de modernisation du dialogue social de 2018 et a vocation à favoriser le développement d’une culture du dialogue et de la négociation, en confrontant les regards sur l’entreprise et en questionnant les acteurs sur leur représentation du dialogue social.

Elle se construit autour de trois axes essentiels : l’appropriation des enjeux économiques et sociaux de l’entreprise, la conduite de négociation et la sécurisation juridique.

Si aucun pré-requis n’est exigé individuellement aux participants, en revanche, il est essentiel que la demande de formation commune soit exprimée de manière conjointe par les employeurs et les salariés ou leurs représentants.

 

Des principes de neutralité et d’équidistance entre les parties

L’animateur de cette session pourra faire appel, en fonction du thème choisi en amont de la formation, à des experts et des intervenants aux compétences complémentaires ou pour apporter un témoignage éclairant.

Il est le garant des principes de neutralité et d’équidistance entre les parties, énoncés dans le cahier des charges général publié au bulletin officiel du ministère du travail en juillet 2018.
Votre animateur adopte une posture de facilitateur qui gère la symétrie de la parole, favorise l’émergence et la pluralité des points de vue et propose des synthèses.

En amont de la session, la formation sera préparée avec vous, notamment au travers d’un entretien avec les parties pour clarifier la demande, l’analyser et proposer des outils et un déroulé pédagogique adaptés.

Votre animateur-formateur pourra prévoir un premier temps distinct pour permettre notamment de s’exprimer sur leurs représentations du dialogue social.

Le plus

Formation innovante, idéale pour remettre à plat les relations en interne

Programme

Partage des enjeux économiques et sociaux

- Partager des points de repères sur les enjeux majeurs et leurs incidences sur la relation de travail
- Favoriser une meilleure compréhension et reconnaissance mutuelle des partenaires
- Distinguer et respecter la nature des intérêts de chacun
- Cerner les problématiques clés que la négociation doit contribuer à résoudre.

Dynamique de la négociation collective

- Préparer la négociation :
repères méthodologiques ; sources et canaux utiles ;
identification des contraintes et marges de manœuvre ; positions de chaque partie ; négociable et non négociable ; modalités alternatives de préparation.

- Conduire la négociation :
identifier les intérêts convergents, divergents, différents, compatibles ; registres de communication pertinents ; co-définir le problème à résoudre ; identifier collectivement des pistes d’amélioration ; critères objectifs partagés ; sélection et hiérarchisation des options ; pistes d’amélioration ; conclure et formaliser l’accord négocié.

- Faire vivre les suites d’une négociation :
expliquer aux tiers l’accord et ses principales stipulations ;
définir les modalités de publicité de l’accord ;
valoriser le travail et promouvoir les résultats de la négociation ;
traduire l’accord de manière opérationnelle ;
définir les modalités de suivi de l’accord.

Sécurisation juridique de l’accord collectif

- Prise en compte de l'évolution législative et réglementaire pour plus d'autonomie :
Connaître : les droits sociaux fondamentaux ; la fabrique de la loi ;
l’ordre public social et la hiérarchie des normes ;
la représentativité des organisations syndicales et patronales
l’adhésion à une convention collective nationale
le champ d’application d’une convention ou d’un accord collectif
les clauses obligatoires que doivent comporter ces accords ou conventions …

Autres thématiques

Celles portant sur l'objet de la négociation (à définir dans le cahier des charges)

Télécharger cette fiche
Autres formations Négociation en entreprise, gestion de conflits

Vous avez suivi cette formation ? Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  

Dernière actualisation : 21 juillet 2020 à 17 h 59 min

Organismes : créez et modifiez vos propres fiches